Activités

Psychologue clinicien en exercice libéral : enfants, adolescents, adultes

Travail en séance

Le cadre de travail est fixé par le psychologue et son patient aux cours des premières séances. Il peut être adapté au fur et à mesure de la prise en charge.
Le cadre dépend du type de prise en charge : entretiens ponctuels ou suivi régulier.

Tout au long du travail psychothérapeutique, le psychologue, dans une écoute bienveillante, tente de mettre à jour les conflits psychiques, d’aider le patient à mettre en mots ses difficultés, ses souffrances, afin de trouver une autre voie d’expression, plus souple, des tensions et des symptômes.

La consigne des entretiens est de se laisser aller librement à la parole, de manière à ce que puissent émerger les processus psychiques déposés. L’orientation du soin est d’inspiration psycho-dynamique.

De manière générale, la psychothérapie peut s’interrompre lorsque le patient, après échange avec le praticien, estime qu’il peut affronter seul le quotidien, de manière autonome

Un psychologue se définit comme étant une personne autorisée à porter ce titre, diplômé bac + 5 (texte de loi).

L’autorisation de porter le titre se traduit par l’obligation de s’inscrire sur une liste officielle appelée ADELI 2. Cette liste est consultable auprès de l’ARS (Agence Régionale de Santé). Ceci est rappelé dans le préambule du code de déontologie des psychologues.

Seules les personnes inscrites sur cette liste peuvent prétendre à l’usage du titre de psychologue.

« L’usage professionnel du titre de psychologue est défini par l’article 44 de la loi n°85-772 du 25 juillet 1985 complété par l’article 57 de la loi n° 2002-303 du 4 mars 2002 qui fait obligation aux psychologues de s’inscrire sur les listes ADELI. »

Seules les personnes inscrites sur cette liste peuvent prétendre à l’usage du titre de psychologue.

Le titulaire du titre de psychologue peut, suivant ses choix de spécialisation, intervenir dans plusieurs secteurs d’activité professionnels et occuper des fonctions diverses.

Article 2* : La mission fondamentale du psychologue est de faire reconnaître et respecter la personne dans sa dimension psychique. Son activité porte sur les composantes psychologiques des individus considérés isolément ou collectivement et situés dans leur contexte. Les psychologues peuvent utiliser des méthodes et des techniques diverses s’appuyant sur des références théoriques également diverses.

Article 3* : Ses interventions en situation individuelle, groupale ou institutionnelle relèvent d’une diversité de pratiques telles que l’accompagnement psychologique, le conseil, l’enseignement de la psychologie, l’évaluation, l’expertise, la formation, la psychothérapie, la recherche, le travail institutionnel. Ses méthodes sont diverses et adaptées à ses objectifs. Son principal outil est l’entretien.

* Source : code de déontologie des psychologues actualisé en 2012

Infos pratiques

Le cabinet est situé au 15, quai Jongkind à Grenoble,
il est situé dans le quartier de l’Ile Verte.
Le stationnement est facile et gratuit localisation

Horaires

Sur rendez-vous uniquement.
06 22 61 84 69

Les tarifs :

Article 28* : Le psychologue exerçant en libéral fixe librement ses honoraires, informe ses clients de leur montant dès le premier entretien et s’assure de leur accord.

Accompagnement des équipes et groupes d’analyse des pratiques professionnelles

L’accompagnement des équipes dans le cadre de groupes d’analyse des pratiques professionnelles est une démarche professionnalisante à finalité pratique.

Elle permet d’aider et de soutenir la construction d’un exercice réfléchi et éclairé.

La démarche conduit à un changement de représentations et de pratiques professionnelles.

Les groupes d’analyse des pratiques professionnelles sont organisés dans un cadre institué et concernent les professionnels qui exercent des métiers (travailleurs sociaux et médicosociaux, psychologues, médecins…) comportant des dimensions relationnelles importantes dans des champs diversifiés (protection de l’enfance, éducation, social, hôpital…).

Au sein du dispositif, les participants sont invités à s’impliquer dans l’analyse de leurs pratiques professionnelles, c’est-à-dire à travailler à la co-construction du sens de leurs pratiques et à l’amélioration des techniques professionnelles.

Le travail vise essentiellement l’évolution de l’identité professionnelle des praticiens dans ses différentes composantes : renforcer les compétences requises dans les activités professionnelles exercées, accroitre le degré d’expertise, faciliter l’élucidation des contraintes et enjeux spécifiques de leurs univers socioprofessionnels, produire de la connaissance, développer des capacités de compréhension et d’ajustement à autrui

Psychologue-Expert auprès des tribunaux

Les experts judiciaires sont des professionnels habilités, chargés de donner aux juges un avis technique sur des faits, afin d’apporter des éclaircissements sur une affaire.

Leurs avis ne s’imposent pas aux magistrats, qui ne sont pas liés par leurs appréciations.

L’expert judiciaire est assermenté, il ne s’agit pas d’une profession mais d’une fonction confiée à des professionnels en activité au sommet de leur compétence.

L’expert judiciaire est assermenté, il ne s’agit pas d’une profession mais d’une fonction confiée à des professionnels en activité au sommet de leur compétence.

Il est inscrit sur une liste établie par la cour d’appel dans le ressort de laquelle il exerce son activité professionnelle principale.

Compétence professionnelle de haut niveau, rigueur intellectuelle et morale sont indispensables à la fonction d’expert de justice. Ces qualités sont rigoureusement contrôlées par la cour d’appel pour chaque candidat. La moralité est déterminée par les renseignements fournis par le candidat complétés par une enquête administrative. Les compétences techniques sont vérifiées à travers la formation, les références, la réputation professionnelle et la notoriété des candidats.

Le psychologue expert peut être nommé au Pénal par un Juge d’Instruction, un Procureur mais aussi au Civil par un Juge aux Affaires

Formation

Dans le cadre de la protection de l’enfance, en particulier, et du travail médico-social en général, nous montons des formations qui s’adaptent à vos besoins.

La formation continue s’adresse à tous les acteurs du champ éducatif, social, médical, psychologique, pédagogique (travailleurs sociaux, médecins, infirmiers, puéricultrices, psychologues, animateurs enseignants,…), garants de la prévention précoce et du développement global de l’enfant, de l’adolescent et de la famille.

Les conférences, les stages proposés explorent les domaines de l’enfance à l’adolescence, la protection de l’enfance, les problématiques familiales, sociales ainsi que les questions institutionnelles.

Nous sommes en contact avec les équipes et leur direction afin de créer des dispositifs pédagogiques respectueux des attentes et des demandes.

voir les formations

Au sein du dispositif, les participants sont invités à s’impliquer dans l’analyse de leurs pratiques professionnelles, c’est-à-dire à travailler à la co-construction du sens de leurs pratiques et à l’amélioration des techniques professionnelles.

Le travail vise essentiellement l’évolution de l’identité professionnelle des praticiens dans ses différentes composantes : renforcer les compétences requises dans les activités professionnelles exercées, accroitre le degré d’expertise, faciliter l’élucidation des contraintes et enjeux spécifiques de leurs univers socioprofessionnels, produire de la connaissance, développer des capacités de compréhension et d’ajustement à autrui